« Enfin... | Accueil | BlackBerry, un cheval de Troie »

BlackBerry a un bel avenir

BlackBerry occupe un créneau qui  répond  aux  exigences élémentaires de la mobilité et reste la solution la plus connue actuellement pour la communication nomade. D'autres solutions émergent. Pour ce type d'outils, la richesse fonctionnelle  passe après l'adhésion de l'équipe de travail, les capacités d'accompagnement et d'adéquation dans le quotidien des utilisateurs.
J'ai regardé les produits en open source. Il existe désormais des solutions alternatives à Lotus Notes et à MicroSoft. On peut citer  OpenGroupware, Kollab, phpGroupWare, eGroupWare, ... Elles échangent les informations avec des outils nomades, uniquement par liaison directe avec un micro-ordinateur. Le Ministère de l'Equipement va pouvoir dans quelques mois fédérer 60 000 personnes en open source avec les micro-ordinateurs usuels !!!
BlackBerry montre l'intérêt du logiciel installé sur le téléphone portable. D'autres projets n'ont pas su obtenir un temps de réponse acceptable et ont échoué. BlackBerry  continuera à se développer  avec un marché demandeur au moins pour 2 ans.
Je pense sincèrement que Siemens a une carte à jouer  et doit  accompagner plus ouvertement encore les développements et les réalisations. Notre blog témoigne de la possibilité de créer des réseaux de compétences.  Siemens est une société allemande tout comme les principales solutions en open source : OpenGroupware, Kollab,...  Ceci permettrait  de sécuriser efficacement les systèmes de communication que les solutions sous contrôle américain.
Par  ailleurs  de  nombreuses  contributions n'ont pas la place dans notre blog. Siemens a la chance d'avoir des clients qui souhaitent mieux pouvoir utiliser leur offre. Il semble qu'il manque un accompagnement  sur différentes technologies de Siemens. 

Paul Vincent, le 27 mai à 18:35 | PermaLien

TrackBack

URL de trackBack pour cette note
https://www.typepad.com/services/trackback/6a00d83422cc7653ef00d83546fd9e69e2

Weblogs faisant référence à cette note :

Commentaires

Les commentaires ne sont plus autoris&eactue; sur cette note.