Un bon compagnon pour les nomades

Après deux mois d'utilisation, un petit bilan sur le SK65 s'impose. Je n'avais pas eu de Siemens entre les mains depuis longtemps, donc j'avoue avoir été un peu perdu avec l'interface et les menus, et c'est probablement ce qui fait gagner ou perdre le plus de temps en fonction de l'intuitivité de leur conception.
Il m'a fallu oublier mes réflexes et repartir à zéro. Cela s'est relativement bien passé, l'intuitivité des menus et sous-menus est assez bonne, les fonctions les plus courantes et leurs raccourcis sont faciles à repérer, impression positive de ce côté.
L'appel d'un correspondant se trouvant dans le carnet d'adresse est bien conçu grâce à l'indexation et la reconnaissance automatique au fur et à mesure de l'entrée des caractères du nom, rien à regretter de ce côté là non plus.
Heureusement que la possibilité existe de se passer des petites animations au démarrage et au moment où l'on éteint le téléphone, parce que là, j'avoue que que j'ai failli devenir fou dans des cas où j'avais besoin d'appeler en urgence et qu'il m'a fallu attendre la fin des dîtes animations avant de pouvoir passer mon coup de fil...
J'ai bien sûr beaucoup apprécié la fonction principale du SK 65, l'association avec le service BlackBerry, le clavier intégré pivotant est également une belle réussite en terme de design et de fonctionnalité. Certes, ça reste un petit clavier, mais c'est parfaitement utilisable pour des SMS et des mails courts, ce que je ne fesais jamais auparavant sur mon téléphone, pas question de taper 5 lignes avec le pouce...
On a trop souvent tendance à penser que l'on trouvera toujours un point de connexion Internet pour relever ses mails où que l'on aille, surtout quand on est utilisateur régulier de WiFi, et malheureusement on perd souvent beaucoup de temps au final. Beaucoup de grand hôtels ne sont pas du tout aussi bien équipés qu'ils le prétendent, les hotspots ne sont pas non plus aussi simples d'accès qu'on veut bien le laisser croire, et c'est dans ces cas de figure que j'ai le plus apprécié la fonction BlackBerry. C'est un moyen vraiment très pratique et efficace de rester connecté où que l'on soit quasiment, et le fait d'avoir le service intégré dans le téléphone est vraiment un plus.
Par contre, il faut absolument que constructeurs et opérateurs communiquent mieux ensemble pour orienter l'utilisateur lors du paramétrage initial, parce que là, il y a de vrais progrès à faire. Quand la part des services est aussi importantes dans un téléphone, il faut impérativement pouvoir obtenir un interlocuteur compétent rapidement pour nous aiguiller dans la configuration. Le manuel n'est jamais suffisant...

Donc en conclusion, l'expérience est très positive en ce qui me concerne, je vais effectivement l'adopter au quotidien, l'abonnement au service BlackBerry n'est certes pas négligeable, une trentaine d'euros par mois, mais j'apprécie l'accès immédiat à mes emails, c'est tranquilisant, d'autant que je suis de plus en plus souvent en déplacement. Le fait également d'avoir les 2 en 1 est également très confortable, l'idée d'avoir un téléphone + une "calculette" BlackBerry ne m'aurait absolument pas convenue.

Guillaume du Gardier, le 09 juin à 16:41 | PermaLien | Commentaires (2)

BlackBerry, un cheval de Troie

Le Monde Informatique du 3 juin consacre une page intéressante avec le titre BlackBerry, un cheval de Troie pour cadres dirigeants. J'ai enfin compris pourquoi IBM était contre le BlackBerry. Il tourne sur des serveurs dédiés qui sont localisés au Canada et en Grande Bretagne. Ceci a l'avantage de savoir se faire écouter par le Gouvernement Américain à travers la CIA et le système d'écoutes américain Echelon (tout comme Lotus Notes et Outlook, dès que l'on utilise les réseaux internationaux).
Plusieurs opérateurs français assurent aujourd'hui la promotion de BlackBerry. Est-il prévu un hébergement des serveurs BlackBerry sur notre territoire pour satisfaire les membres illustres de l'Institut des hautes études de défense nationale (IHEDN) ?

Paul Vincent, le 03 juin à 11:50 | PermaLien | Commentaires (2) | TrackBack (0)

BlackBerry a un bel avenir

BlackBerry occupe un créneau qui  répond  aux  exigences élémentaires de la mobilité et reste la solution la plus connue actuellement pour la communication nomade. D'autres solutions émergent. Pour ce type d'outils, la richesse fonctionnelle  passe après l'adhésion de l'équipe de travail, les capacités d'accompagnement et d'adéquation dans le quotidien des utilisateurs.
J'ai regardé les produits en open source. Il existe désormais des solutions alternatives à Lotus Notes et à MicroSoft. On peut citer  OpenGroupware, Kollab, phpGroupWare, eGroupWare, ... Elles échangent les informations avec des outils nomades, uniquement par liaison directe avec un micro-ordinateur. Le Ministère de l'Equipement va pouvoir dans quelques mois fédérer 60 000 personnes en open source avec les micro-ordinateurs usuels !!!
BlackBerry montre l'intérêt du logiciel installé sur le téléphone portable. D'autres projets n'ont pas su obtenir un temps de réponse acceptable et ont échoué. BlackBerry  continuera à se développer  avec un marché demandeur au moins pour 2 ans.
Je pense sincèrement que Siemens a une carte à jouer  et doit  accompagner plus ouvertement encore les développements et les réalisations. Notre blog témoigne de la possibilité de créer des réseaux de compétences.  Siemens est une société allemande tout comme les principales solutions en open source : OpenGroupware, Kollab,...  Ceci permettrait  de sécuriser efficacement les systèmes de communication que les solutions sous contrôle américain.
Par  ailleurs  de  nombreuses  contributions n'ont pas la place dans notre blog. Siemens a la chance d'avoir des clients qui souhaitent mieux pouvoir utiliser leur offre. Il semble qu'il manque un accompagnement  sur différentes technologies de Siemens. 

Paul Vincent, le 27 mai à 18:35 | PermaLien | Commentaires (0) | TrackBack (0)

Enfin...

Enfin, j'ai pris en main mon SK65. Premières impressions tardives.

J'ai trainé à l'utiliser à cause de son manque d'ergonomie. Evidemment, je me suis rué dessus quand je l'ai reçu par la Poste. Habituellement pas manchot avec les machines et plutôt curieux des nouveautés technologiques, j'ai buté sur la navigation et sur la configuration. De jour en jour j'ai remis au lendemain la prise en main parce que j'ai bloqué au démarrage...

Evidemment, ce téléphone est riche, complet et assez beau. Et l'innovation du clavier pivotant géniale. Probablement pas pour saisir des notes à la volée mais pour envoyer un SMS ou un mail il évitera bien des tendinites des pouces.

Mais j'ai du mal avec son ergonomie et sa navigation dans les menus n'est pas très intuitive. Dommage.

Maintenant que j'ai sauté le pas psychologique je vais continuer à jouer pour essayer d'en tirer un peu plus et notamment des fonctions du Blackberry  ;-) Depuis le temps que je cherche la perle qui serait le compagnon idéal, complément de mon ordinateur portable mais qui ne soit pas un PDA aux fonctions inutiles (je me fiche un peu d'avoir un tableur dans mon téléphone) !

La suite au prochain numéro ;-)

Xavier de Mazenod, le 24 mai à 09:43 | PermaLien | Commentaires (0) | TrackBack (0)

On parle de notre expérience dans Le Monde


Un article présentant les différentes expériences de blogs professionnels publié dans Le Monde de ce week end.

http://www.lemonde.fr/web/article/0,1-0,36-652529,0.html

Jean-Baptiste Leonelli, le 22 mai à 13:14 | PermaLien | Commentaires (0) | TrackBack (0)

Siemens sk65 : la Mercedes 300 SL ("papillon") du mobile

   300sl_2
             300sl_1


Non, ce n'est pas un post sur le dernier coupé Mercedes que je me suis acheté, mais sur un ... téléphone mobile

Sk65_2

Cela fait 1 mois que je teste cette nouvelle petite bête mobile, sortie des ateliers de Munich.
Siemens aurait il recruté le  designer  de la Mercedes 300SL "papillon" ?

Le terminal, fermé, se fait passer pour n'importe quel autre terminal. J'ai fait un test en mettant le sk65 dans les mains de quelques amis: seulement 1/3 ont fait spontanément pivoter le clavier.

J'aime beaucoup le look élégant de ce terminal et sa parure noire pépite. La prise en main est agréable.


Le clavier pivotant est un plus indéniable pour la rédaction SMS et les mail (enfin, maintenant le JO nous indique qu'il faut dire "mini-message" et "courriel"). Les touches sont suffisamment larges pour pianoter sans souci (j'ai essayé les touches du SonyEricsson P910, qui sont difficiles à accrocher). Ce clavier est idéal pour les gens qui, comme moi, ont du mal avec le T9. J'ai fait un match de rapidité avec Ludovic, sur un texte de 500 caractères, entre le sk65 et mon P900 (et son stylet). Le sk65 arrive en tête d'une encolure.

L'intégration du client BlackBerry est particulièrement adapté aux BusinessMen  qui ont besoin d'une fonction Push Mail et Push Agenda. Un de mes amis adepte du BlackBerry de la première heure et qui trimballe actuellement 2 terminaux (un BB et un autre terminal pour la voix) a été épaté par le concept tout en un et m'a proposé immédiatement de me le racheter... Ce que j'ai refusé pour des questions déontologiques.
Sur le Push Mail, je n'ai pas compris pourquoi les constructeurs de terminaux ne proposent pas en natif une fonctionnalité aussi pratique et basique  (seul Nokia le propose sur le 7700). Sans doute pour ne pas faire d'ombre au MMS (pardon au Service de Message Multimédia)... I-Mode (solution opérateur) est le seul service grand public, à ma connaissance, à proposer une solution PushMail alternative à BlackBerry.
L'accès au client est très rapide avec les touches de raccourcis.

Coté Interface Homme Machine (IHM), j'avoue que le parcours client n'est pas vraiment intuitif.
Les touches de navigation tout d'abord sont au nombre de 8: 2 touches verticales avec une fonction différente en bas et en haut, une partie centrale avec des touches de directions.  Cela fait 8 possiblités. Je me suis même plongé dans la documentation pour savoir comment passer mon premier appel (bouton vert, en bas, à gauche). Ceci dit, maintenant que j'ai épluché la doc, ma navigation est particulièrement rapide. Il y a de nombreux raccourci. Seul problème : combien de personnes vont faire l'effort de passer 30' à lire la doc ?

Coté menus: ils sont relativement complexes mais très complets. Ce terminal, rappelons le, n'est pas fait pour Mr Tout le Monde.
Carnet d'adresse: propose de nombreux champs, avec des mots déroulants, lorsque le contenu est trop long, c'est joli. J'ai commencé à transférer des adresses de mon P900 via Infrarouge : on ne peut le faire que d'adresse par adresse en cliquant OK. De plus, lorsqu'on se trompe de manip, il faut tout recommencer. Vivement une solution OverTheAir (OTA).
Navigateur internet (du terminal) supporte WAP2.0 et xHTML. Du coup j'ai pu aller surfer sur quelques site, cependant le browser n'aime visiblement pas les cookies d'identification puisque je n'ai pas réussi à me loguer sur mes compte mobiles BlogLines, GMail ou l'excellent  MobiType. Dommage.
L'OS est particulièrement rapide.

Coté jeux : des jeux sympa en java :comme GolfPro

Quelques suggestions pour nos amis munichois :

- une  fonction photo (comme un peu tout le monde), couplé avec le BlackBerry pour moblogguer facilement.
- un design un peu plus heureux coté face du terminal lorsqu'il est ouvert : cela fait un peu "boite de conserve".
- un écran + grand

Siemens les prendra peut être en compte pour le sk75...


Conclusion
:
superbe terminal digne d'un JamesBond; particulièrement adapté aux "PushMail addicts".

Quelques liens :

- le blog du sk65
- le wiki du sk65
- un article de BusinessMobile (complet : à lire)
- un article d'InfoSync World

Tags :

olivier seres, le 18 mai à 14:57 | PermaLien | Commentaires (1) | TrackBack (0)

Gamers ?

En parlant de jouer le jeu... Et les jeux alors ?

Quelqu’un se détend-t-il en jouant avec son SK65 ou est-ce que tout le monde ne fait que travailler ?

David DESCHAINTRE, le 18 mai à 10:00 | PermaLien | Commentaires (1) | TrackBack (0)

Inondation

J'ai joué le jeu de me faire inonder de mails sur mon SK65...

Ca marche, mais évidemment ça bipe souvent...

L'écran est plein, et les caractères pas trop gros.

Pour nettoyer rapidement ce qu'il n'est pas utile de garder, j'aimerais une meilleure utilisation de raccourcis du clavier pour la suppression (actuellement il faut aller dans un menu déroulant pour trouver supprimer, puis encore confirmer etc.). A noter que le SK65 a une ergonomie meilleure pour les activités hors Blackberry (par exemple supprimer un SMS)

Heureusement j'ai mis l'option qui supprime sur le webmail Blackberry tout ce que je supprime sur le mobile , sinon il faudrait s'y reprendre à deux fois.

Jean Mourain, le 17 mai à 16:51 | PermaLien | Commentaires (0) | TrackBack (0)

Affichage de la date BlackBerry

Auriez vous noté un pb de date dans l'affichage BlackBerry sur le SK65?

Sur le mien, il y une erreur sur le jour: par exemple aujourd'hui mardi 17 mai 2005, il donne "lun 17 mai 2004" (il y a une erreur sur l'année et le nom du jour est faux d'un jour, ce qui est sans doute du à l'erreur d'une année).

En revanche le téléphone lui-même donne la bonne date...

Je ne vois pas de réglage dans la partie BlackBerry pour changer cela.

Jean Mourain, le 17 mai à 16:09 | PermaLien | Commentaires (0) | TrackBack (0)

On peut aussi passer un coup de fil avec un SK65

Avec toutes les fonctions que propose le SK65, on en oublie sa fonction première : être un téléphone mobile. Cela n’est pas anodin, car le SK65 est également différent des autres à ce niveau. En effet, je ne sais pas si vous avez remarqué, mais le SK65 atténue parfaitement les bruits ambiants lors de vos conversations.

J’ai testé cette fonction dans plusieurs configurations et je suis impressionné par le résultat. Un exemple simple : Qui a déjà essayé de passer un coup de fil dans la rue à New York ? Cette ville est réputée pour être la plus bruyante du monde (cette réputation n’est pas usurpée, loin s’en faut). Votre interlocuteur n’entend rien (si ce n’est les sirènes de police…), vous n’entendez rien. Avec le correcteur/réducteur de bruit numérique (est-ce le bon terme ?), le confort d’écoute est déconcertant. Toute la pollution sonore disparaît et vous pouvez téléphoner tranquillement, comme si de rien n’était. Quelqu’un a-t-il eu le même type d’expérience ? Est-ce bien une fonction du téléphone ou est-ce mon imagination ?

Jean-Baptiste Leonelli, le 16 mai à 07:51 | PermaLien | Commentaires (0) | TrackBack (0)